Éducation

FAQ

Foire aux questions

À propos du sanctuaire de la Fondation Fauna et des chimpanzés en général

La Fondation Fauna n’est pas un zoo, et le sanctuaire n’est pas ouvert au public pour des visites libres. Toutefois, nous offrons des Symposiums du sanctuaire au printemps et à l’été. Les participants à ces symposiums peuvent explorer le sanctuaire dans le cadre d’une visite guidée éducative. Si les chimpanzés se trouvent dans leurs espaces extérieurs à un endroit où ils sont visibles, les visiteurs peuvent avoir la chance de les observer, en respectant une distance sécuritaire.

Les enfants de moins de 13 ans doivent être accompagnés par un adulte lors des événements organisés au sanctuaire.

Il ne fait aucun doute que les chimpanzés devraient être dans leur habitat naturel, en Afrique. Malheureusement, la Fondation Fauna ne peut relocaliser ses chimpanzés résidents pour plusieurs raisons.

Premièrement, les chimpanzés de Fauna ont passé leur vie en Amérique du Nord, loin de leur famille, et n’ont jamais acquis les compétences nécessaires pour survivre en nature. Deuxièmement, la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) interdit le déplacement des chimpanzés d’un pays à l’autre, puisqu’il s’agit d’une espèce considérée comme étant en voie de disparition. Troisièmement, en Afrique, les habitats naturels des chimpanzés sont ravagés à une vitesse alarmante, et les chimpanzés sauvages sont chassés pour leur viande. Les sanctuaires africains fonctionnent déjà au maximum de leurs capacités; ils ne pourraient pas gérer ce fardeau supplémentaire.

Enfin, de nombreux résidents de la Fondation Fauna ont passé plusieurs années en recherche biomédicale et ont été utilisés pour des essais de vaccins humains. Par conséquent, ils ont des besoins particuliers et nécessitent des soins spécialisés et coûteux pour assurer leur santé et leur sécurité, ainsi que celle des humains qui travaillent avec eux.

Vous pouvez adopter symboliquement un (ou plusieurs!) des merveilleux résidents de la Fondation Fauna. Vous pouvez également faire un don à la Fondation pour nous aider à donner aux chimpanzés la vie qu’ils méritent.

Vous pouvez aussi nous suivre sur les médias sociaux et partager nos publications avec votre entourage. Vous nous aiderez à sensibiliser et éduquer un plus grand nombre de personnes afin d’apporter des changements positifs pour les chimpanzés et les animaux en général.

Imaginez ce que vous ressentiriez si vous deviez vivre avec le même petit groupe de personnes, 24 heures sur 24, pour le reste de votre vie!

Certains chimpanzés sont compatibles entre eux et s’entendent bien en tout temps, ou presque. Tous les chimpanzés interagissent avec les autres; ils jouent, se chatouillent, se toilettent et partagent de la nourriture, mais des conflits surviennent également à l’occasion.

Les fonds recueillis dans le cadre du programme Adoptez un chimpanzé permettent à Fauna d’agrandir le sanctuaire et d’y apporter des modifications afin que les chimpanzés disposent de plus d’espace et de pièces pour s’isoler lorsqu’ils en ressentent le besoin.

La Fondation Fauna est un véritable sanctuaire. Par conséquent, ses résidents y habiteront pour le reste de leur vie. Les chimpanzés ne seront plus jamais utilisés en recherche biomédicale.

Non. Tous les chimpanzés mâles ont eu une vasectomie avant d’arriver à la Fondation Fauna, et les femelles reçoivent des contraceptifs hormonaux comme mesure de prévention secondaire. À titre de sanctuaire agréé membre de la Global Federation of Animal Sanctuaries (GFAS), nous ne permettons pas la reproduction. De plus, la Fondation Fauna croit que les chimpanzés ne devraient pas vivre en captivité, et souhaite éviter que davantage de jeunes chimpanzés viennent au monde captifs.

Oui. Dans leur habitat naturel, en Afrique, les chimpanzés vivent en groupes de 20 à 100 individus. Ils peuvent parcourir jusqu’à 30 kilomètres par jour, et consacrent une bonne partie de ces déplacements à la recherche de nourriture. En captivité, il est impossible de reproduire les caractéristiques de l’environnement naturel des chimpanzés. Nous devons donc fournir à nos résidents une variété d’activités pour les occuper et les stimuler. Cela représente un défi important, et malgré tous nos efforts, il arrive qu’ils s’ennuient.

Grâce à votre soutien, nous pouvons continuer à ajouter de la nouveauté et des activités excitantes dans la vie quotidienne des chimpanzés, et leur donner accès à un environnement enrichissant et en constante amélioration. Consultez notre liste de souhaits afin de voir quels articles d’enrichissement nous avons besoin pour les chimpanzés. Nous sommes toujours très reconnaissants quand vous magasinez pour eux!

Les humains ont 98,4 % de matériel génétique (ADN) en commun avec les chimpanzés. Les chimpanzés sont plus près des humains que des gorilles. En fait, les humains ont davantage d’ADN en commun avec les chimpanzés que les éléphants d’Afrique en ont avec les éléphants d’Asie.

Un chimpanzé adulte est de cinq à huit fois plus fort qu’un homme adulte. Le haut du corps des chimpanzés est particulièrement fort : ils peuvent soulever jusqu’à 450 kg (1 000 lb) avec un seul bras.

Non! Les bébés chimpanzés sont très mignons. Pour cette raison, bien des gens croient qu’il est approprié d’avoir un chimpanzé comme compagnon. Les bébés chimpanzés, toutefois, se transforment en adolescents émotifs, grands et forts. Un chimpanzé adulte est de cinq à huit fois plus fort qu’un humain adulte et peut facilement blesser une personne, même involontairement, en jouant. Les chimpanzés gardés comme animaux domestiques finissent presque toujours en cage, enfermés dans un garage ou une cabane, ou sont vendus à un laboratoire de recherche biomédicale lorsqu’ils deviennent trop forts et impossibles à contrôler.

Les chimpanzés font beaucoup de choses que l’humain fait également : résoudre des puzzles, utiliser et modifier des outils, apprendre par l’observation, former des alliances et se souvenir d’événements passés. Certains chimpanzés ont appris certains signes de la langue des signes américaine (ASL) et s’en servent pour communiquer avec les humains et entre eux.

Chez l’humain, l’intelligence est mesurée par des tests de QI, mais ces tests sont biaisés sur le plan culturel et ne constituent pas une mesure valide de l’intelligence. Selon Gardner, il y aurait plusieurs types d’intelligence : corporelle-kinesthésique, interpersonnelle, musicale, linguistique, logique-mathématique, etc. Il y aurait donc divers moyens d’expression des habiletés cognitives.

La comparaison entre les chimpanzés et les enfants humains sur le plan cognitif ne tient pas la route, puisqu’il s’agit de deux espèces différentes. Les chimpanzés sont parfaitement adaptés à leur environnement, tout comme les humains ont évolué pour s’adapter au leur. Nous nous ressemblons à plusieurs égards, car tant l’humain que le chimpanzé ont évolué pour s’adapter à la vie en société et à la résolution de problèmes.

Tatu a été élevée par des humains dans le cadre d’une étude sur l’adoption interspécifique et a appris la langue des signes américaine (ASL). Elle a appris des signes de la même manière qu’un enfant humain apprend des signes. (En lire plus sur Tatu.) Loulis est le premier et le seul être non humain à avoir appris une langue humaine (ASL) d’un autre être non humain. Ce sont des chimpanzés, en l’occurrence sa mère adoptive Washoe et les autres membres de sa famille, qui lui ont appris l’ASL. (En lire plus sur Loulis.)

Oui! Ils continuent à utiliser les signes pour communiquer avec leurs soigneurs. La Fondation Fauna, en collaboration avec l’organisme Friends of Washoe, s’assure qu’ils ont des soigneurs qui parlent l’ASL.

Loulis utilise le signe « CHASE » (qui signifie jouer à la « tag », un jeu de poursuite), particulièrement à l’intention de Binky, pour l’inviter à jouer avec lui. Le signe « HURRY » (qui signifie « vite » ou « dépêche-toi ») est également utilisé par Tatu et Loulis. Tatu l’utilise souvent quand les autres chimpanzés ne semblent pas la comprendre ou ne lui prêtent pas attention. Elle fait également le signe « SORRY » (désolée) en cas de malentendu avec les autres chimpanzés. Enfin, elle se sert du signe « IN » pour dire à ses soigneurs qu’elle veut aller dans une autre pièce avec ses amis!